141_2019 OROUBAH DIEB  - Matériaux : acrylique, et papier de collage. Cet œuvre fait partie d'une série sur laquelle je travaille depuis mon départ de la Syrie, en raison de la guerre.   Devoir quitter sa maison, sa famille, ses amis, son travail et sa vie, sans rien prévoir. Abandonner une vie construite, une histoire, pour fuir une guerre dont on ne fait même pas partie. Ramasser ses affaires et partir sans un plan vers l'inconnu. Porter ses soucis et ses souvenirs sur le dos, d'un endroit de passage à un autre. 4 ans au Liban, trois ans en France, durant lesquels j'ai tâché à travailler et à reconstruire ma vie de zéro, dans des endroits auxquels je n'appartiens pas. Une situation qui dure toujours. Entre ici et là-bas, je porte sur mon dos mes souvenirs et mes rêves de retour et je marche sans plan pour mon futur. Juste comme les personnages de mes tableaux qui marchent sur une route sans fin.
oroubadeeb141@gmail.com
 

Matériaux : acrylique, et papier de collage.
Cet œuvre fait partie d'une série sur laquelle je travaille depuis mon départ de la Syrie, en raison de la guerre.

Devoir quitter sa maison, sa famille, ses amis, son travail et sa vie, sans rien prévoir.
Abandonner une vie construite, une histoire, pour fuir une guerre dont on ne fait même pas partie.
Ramasser ses affaires et partir sans un plan vers l'inconnu.
Porter ses soucis et ses souvenirs sur le dos, d'un endroit de passage à un autre.
4 ans au Liban, trois ans en France, durant lesquels j'ai tâché à travailler et à reconstruire ma vie de zéro,
dans des endroits auxquels je n'appartiens pas.
Une situation qui dure toujours.
Entre ici et là-bas, je porte sur mon dos mes souvenirs et mes rêves de retour et je marche sans plan pour mon futur. Juste comme les personnages de mes tableaux qui marchent sur une route sans fin.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.