061_2019 GODOT CHRISTIAN  - LE PASSEUR DE LUMIERE
 "Le thème appelle un changement de perspective. Le mandala et les rosaces portent la répétition géométrique d’un motif qui se répète identiquement dans le cercle par rotation.
La mise en perspective tout en conservant les propriétés géométriques, modifie toutes les dimensions. Le motif parait être le même sans jamais être identique. La perspective change toutes les formes, le carré devient trapèze, le cercle une ellipsoïde irrégulière et se faisant elle introduit la notion de la profondeur.
Le mandala est éphémère par nature. Le sable coloré est balayé dès que la figure est achevée. Le maître verrier n’a souvent pas laissé d’autre trace que celle du sable transformé en verre à la chaleur du four,puis coloré, taillé, ajusté pour être serti dans la verrière. Humble artisan il prépare le chemin de la lumière qui seule illumine le verre pour révéler le vitrail."
 

LE PASSEUR DE LUMIERE

 "Le thème appelle un changement de perspective. Le mandala et les rosaces portent
la répétition géométrique d’un motif qui se répète identiquement dans le cercle par rotation.

La mise en perspective tout en conservant les propriétés géométriques, modifie toutes les dimensions.
Le motif parait être le même sans jamais être identique.
La perspective change toutes les formes, le carré devient trapèze,
le cercle une ellipsoïde irrégulière et se faisant elle introduit la notion de la profondeur.

Le mandala est éphémère par nature. Le sable coloré est balayé dès que la figure est achevée.
Le maître verrier n’a souvent pas laissé d’autre trace que celle du sable transformé en verre à la chaleur du four,
puis coloré, taillé, ajusté pour être serti dans la verrière.
Humble artisan il prépare le chemin de la lumière qui seule illumine le verre pour révéler le vitrail."