018_2018 Cynthia Evers - www.cynthiaevers-peintres.be
cynthiaevers1@gmail.com
 
Titre : "Face à face ...."
Technique : encre acrylique noire
Cynthia Evers travaille dans cette optique : à partir de la réalité, d’un choix on ne peut plus prosaïque, elle franchit pas à pas la frontière du visible et nous plonge dans le monde de la représentation mystérieuse, fascinante, sidérante même. Que ces verres soient si vrais, sans qu’ils puissent pour autant servir à quelque chose, que ces mains et ces pieds soient si charnels et humains sans qu’ils n’aient jamais foulé que du papier, que ce couple s’étreigne si magnifiquement sans que cet homme et cette femme se soient connus ailleurs que sur une toile, tient du miracle. Ici pourtant point de performance mais de l’attention sans relâche, de l’engagement extrême à ne pas trahir l’âme d’un modèle ou d’une nature morte, l’envers secret et muet des êtres et des choses, la raison d’être d’une présence, d’une rencontre, d’un instant d’existence au sens profond, étymologique, du mot : exister, sortir de, se trouver en dehors, être vivant…" [... ] extrait du texte de Michel DUCOBU
 

www.cynthiaevers-peintres.be

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Titre : "Face à face ...."

Technique : encre acrylique noire

Cynthia Evers travaille dans cette optique : à partir de
la réalité, d’un choix on ne peut plus prosaïque, elle
franchit pas à pas la frontière du visible et nous plonge
dans le monde de la représentation mystérieuse,
fascinante, sidérante même. Que ces verres soient si
vrais, sans qu’ils puissent pour autant servir à quelque
chose, que ces mains et ces pieds soient si charnels et
humains sans qu’ils n’aient jamais foulé que du papier,
que ce couple s’étreigne si magnifiquement sans que cet
homme et cette femme se soient connus ailleurs que sur une
toile, tient du miracle. Ici pourtant point de performance
mais de l’attention sans relâche, de l’engagement extrême
à ne pas trahir l’âme d’un modèle ou d’une nature morte,
l’envers secret et muet des êtres et des choses, la raison
d’être d’une présence, d’une rencontre, d’un instant
d’existence au sens profond, étymologique, du mot :
exister, sortir de, se trouver en dehors, être vivant…"
[... ] extrait du texte de Michel DUCOBU